Cardiomyopathie post partum – Décès de Céline

Bonjour mes cher(e)s ami(e)s,

Après deux longues années de questions et de recherches de réponses, je pense enfin m’approcher d’une réponse sur la cause du décès de Céline, même si pour le moment, il ne m’est pas possible de le certifier à 100%.

Lors de ma récente visite chez ma gynécologue, je lui ai expliqué les circonstances de la mort de Céline et celle-ci m’a rapidement mis sur la voie de la probable cause de son décès. Bien sûr, si son médecin de famille l’avait envoyé chez un cardiologue, ou si elle s’était rendue chez sa gynécologue ou à l’hôpital où elle avait accouché 2 mois auparavant, il aurait peut-être été possible d’éviter son décès. Mais ce n’est pas sûr et surtout, dans quel état aurait été son coeur à ce moment-là!

Car, en effet, c’est son coeur qui a lâché, mais cela certainement à cause d’une maladie due à la grossesse et au post partum, la cardiomyopathie peri partum ou post partum! Maladie qui détruit le coeur et crée de l’insuffisance cardiaque et qui, si elle n’est pas diagnostiquée à temps, peut conduire jusqu’à la mort. C’est ce qui est certainement arrivé à Céline.

Vous tous mes amis et vous surtout Mesdemoiselles, Mesdames, retenez bien ceci, cette maladie n’est malheureusement pas très connue, mais il faut absolument qu’elle le devienne rapidement:

Voici ce que j’ai trouvé sur Internet :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5268752/

La cardiomyopathie du péripartum est une cause rare de cardiomyopathie dilatée survenant en fin de grossesse ou dans les mois suivant l’accouchement. Le diagnostic repose sur l’association d’un tableau d’insuffisance cardiaque clinique et d’une dysfonction systolique ventriculaire gauche en échocardiographie. Bien que plusieurs hypothèses physiopathologiques aient été avancées, les causes exactes de cette affection restent inconnues. L’évolution est imprévisible, parfois favorable avec une rémission complète, mais souvent il y a une persistance ou une aggravation de l’insuffisance cardiaque pouvant être délétère. Le risque de récurrence lors d’une grossesse ultérieure malgré une rémission apparente, est très élevé.

Voilà ce que j’ai découvert et je suis décidée à continuer mes recherches et essayer de soutenir le combat d’un papa qui essaie de faire de la prévention suite au décès de sa fille de 31 ans sur la page Facebook:

Cardiopathie du Peripartum – La prévention peut sauver des vies !

Voilà un autre combat à mener – une maladie silencieuse de plus ! Informez-vous et informer votre entourage!

Je pense très fort à vous, de tout COEUR – car nous n’en n’avons qu’un, prenez en soin

Cathy

1 Comment

  • gema 15 mars 2018 18 h 48 min

    Ton article me parle tellement ! Moi aussi jai fondu en larmes dans les bras de mon chéri à lannonce du diagnostic. Je suis rentrée et jai dû me contenir car Schtroumpfette était avec nous, impossible pour moi de meffondrer devant elle. Mais jai ensuite pleuré tout mon soûl, ce qui a surpris M. Chéridamour car cétait la première fois quil me voyait dans cet état. Quant à Noël et aux fêtes de fin dannée, ça a été une des périodes les plus difficiles pour moi ces dernières années. Jen parlerai peut-être un jour En tout cas, je vois que ta gynécologue a pris les choses bien en charge ! Être suivie par quelquun de compétent et de confiance cest indispensable ! online viagra

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *